Vous avez besoin d’un partenaire à votre écoute avec lequel vous vous sentez en confiance

Vous attendez de votre expert-comptable qu’il soit réactif, qu’il se consacre sérieusement aux sujets que vous lui confiez.

Vous savez faire confiance tout en étant exigeant.

Vous attendez de votre expert-comptable qu’il soit polyvalent

Vous avez besoin d’un expert-comptable à la fois garant du respect des obligations légales de votre entreprise en matière comptable, fiscale, et sociale, et capable de vous conseiller sur des sujets plus complexes.

Vous savez qu’un mauvais repas est …..toujours trop cher !

Vous n’êtes pas dupe qu’un prix forfaitaire « tout compris » porte en germe le risque d’une attention insuffisante à votre dossier, du fait de la non prise en compte du temps à consacrer à des besoins futurs par définition non prévisibles, notamment en matière de conseil.

Vous êtes conscient que l’expert - comptable ne peut vous conseiller que s’il est rémunéré à ce titre.

Notre métier Notre métier

Notre pratique

Ni « gratte-papier » ni « gourou » mais une activité de
production et de conseil

« Comptable », pour produire

+

Produire des « travaux courants » indispensables à une saine gestion

+
  • Mettre à jour ou superviser la comptabilité et la paie en étant attentif à la qualité et l’exhaustivité des documents et informations reçues
  • Elaborer tous types de déclarations fiscales, sociales et comptables
  • Gérer les formalités d’embauche et de fin de contrat de travail
  • Elaborer vos comptes annuels, en concertation avec vous.
  • Nous nommons ces travaux « travaux courants »

Mettre à votre disposition des informations fiables et utiles

+
  • Répondre à vos demandes d’informations grâce aux travaux précités
  • Vous alerter sur vos échéances à venir
  • Elaborer des simulations de rémunération ou d’imposition.
  • Prendre l’initiative de vous communiquer des informations susceptibles de vous intéresser
  • Les informations produites par les comptables sont souvent indispensables pour permettre à l’expert-comptable de produire des conseils pertinents

« Expert » pour vous accompagner

+

L’expert-comptable peut… et doit conseiller ses clients

+
  • La formation initiale et permanente d’un expert-comptable lui permet de comprendre et donc d’aider à résoudre des problématiques très diverses. L’expert -comptable intervient souvent comme sparring-partner du dirigeant, sur sa sollicitation. 
  • L’expert-comptable sera d’autant plus utile que son client lui fera confiance et prendra l’initiative de le consulter en amont de ses décisions.
  • La maîtrise d’informations comptables, sociales et fiscales propres à son client rend à nos yeux légitime d’associer les termes « expert » et « comptable».
  • Il est ainsi souvent utile d’associer l’expert-comptable à des réflexions, préalablement ou conjointement au recours à des professionnels plus spécialisés comme par exemple des avocats, des gestionnaires de patrimoines ou des notaires.
  • Si aider son client est une motivation suffisante pour que l’expert- comptable se mobilise en tant que conseil, il est utile de rappeler que les textes régissant la profession d’expert-comptable matérialisent sa capacité à conseiller …en lui imposant le devoir de conseiller ses clients. A titre d’exemple, il est de la responsabilité de l’expert –comptable de proposer la mise en place d’une comptabilité analytique lorsqu’il le pense utile ou a fortiori nécessaire.
  • Il nous parait légitime de souligner que la mise en œuvre du devoir de conseil induit symétriquement une obligation réciproque de rémunération du temps passé à ce titre.

La notion même de conseil mérite d’être précisée

+
  • Au sens de notre métier, il y a action de conseil à partir du moment où la subjectivité intervient, par différence avec l’activité de production : ainsi lorsqu’il y a émission d’avis, de suggestion, de proposition.
  • A titre d’exemple, produire une déclaration de crédit d’impôt recherche relève du domaine de la production. Par contre, réfléchir à la détermination des charges à retenir dans le périmètre de ce calcul relève du conseil. 
  • Les collaborateurs interviennent le plus souvent pour produire, et les experts comptables pour conseiller. Lorsqu’ils interviennent sous la supervision d’un expert-comptable pour contribuer à l’élaboration de conseils, le temps passé par les collaborateurs est facturés au taux collaborateur.
  • Il est essentiel que le client ne requiert pas des conseils directement auprès des collaborateurs sans a minima en informer les experts comptables, afin d’éviter des réponses inappropriées qui par ailleurs n’engageraient pas la responsabilité professionnelle du cabinet.
Rencontrons-nous !
x
Nos engagements Nos engagements

Nos engagements

Réactivité, Optimisation et Pertinence

+

Etre simples, disponibles et réactifs

+
  • Nous n’avons pas de « petit client » : à nos yeux, tout client requiert de notre part la même qualité d’attention.
  • Nous répondons le plus rapidement possible à vos demandes d’informations.
  • Nous formalisons souvent nos échanges par mail à fin de clarté et d’exigence mutuelle
  • Nous comprenons la nécessité de maitriser le coût de nos prestations et nous trouvons a priori légitimes vos éventuelles questions sur ce sujet.

Adapter le processus de production afin d’optimiser notre intervention

+

Nous faisons en sorte de consacrer un temps de production le plus limité possible à votre dossier : outre que nous sommes conscients que cela vous aide au plan financier à recourir à nous en tant que conseil, nous avons besoin de temps …pour répondre aux besoins de nos autres clients !

  • En vous demandant transmettant toutes vos pièces régulièrement et sans que nous ayons à vous relancer.
  • En convenant éventuellement d’une périodicité de saisie autre que mensuelle. 
  • En évitant des écritures inutiles ou inutilement détaillées.
  • En mettant en œuvre des outils techniques à l’efficacité avérée

Etre pertinent et pro actif en matière de conseil tout en ayant l’objectif de ne pas être….trop couteux !

+
  • Etre capable de contribuer à des réflexions subjectives du chef d’entreprise c’est-à-dire de le conseiller, tout en révisant de façon proactive les comptes élaborés ou supervisés par les collaborateurs, sont les deux fondements de la légitimité de l’expert-comptable et de son équipe.
  • Ce rôle de conseil est consommateur de temps, et induit des coûts souvent non précisément prévisibles, même une fois identifié la problématique à résoudre, ce qui peut faire craindre un manque de visibilité et donc des coûts trop importants
  • L’impossibilité de prédire précisément le temps requis pour aller au terme d’une action de conseil sur un sujet donné, sauf à promettre….de s’impliquer insuffisamment le cas échéant ! , nous conduit à convenir le cas échéant de vous informer progressivement du temps déjà passé selon une fréquence autre que mensuelle (par exemple toutes les x heures passées ) afin que vous conserviez la latitude de mettre fin à notre intervention sur le sujet en question ou de la recentrer.
Rencontrons-nous !
x
Expertises Expertises

Nos honoraires

Ni trop … ni trop peu !

Notre méthode de facturation

+

Nous facturons nos travaux sur la base du temps efficace passé

+
  • Nous déterminons nos honoraires en considération du temps consacré à votre entreprise.
  • Les temps passés sont journellement déclarés par les collaborateurs et experts-comptables. 
  • Nous ne facturons pas les temps que nous aurions pu, selon nous, éviter de passer.
  • Cette approche repose évidemment sur une confiance mutuelle
  • En 2018, le taux horaire collaborateurs est de HT 90 euros et le taux horaire expert-comptable de HT 180 euros.
  • Nous proposons en début de mission des temps par référence à notre expérience, et donc d’estimer un coût probable.
  • Les honoraires effectivement facturés seront différents de ce budget. Ils peuvent être supérieurs, comme ….inférieurs.
  • Notre facturation est détaillée.

Forfait ou temps passés, un vrai débat ?

+
  • Concernant l’activité de production :
    En cas de nouveau dossier, prédire exactement le temps à passer nous est impossible compte tenu des nombreux facteurs susceptibles de l’influencer. Déterminer un forfait dans un tel contexte induit que soit l’entreprise, soit l’expert-comptable, risque d’avoir à souffrir d’une facturation déconnectée du temps réellement passés, voire d’un temps passé insuffisant.
    Une fois acquise une connaissance suffisante du dossier, nous pouvons donc proposer un forfait au titre de notre activité de production, qui soit adapté à nos objectifs communs d’efficacité et de qualité.
  • Concernant l’activité de conseil :
    Le besoin de conseils futurs est par définition non prédictible notamment parce qu’il dépend d’aléas que l’entreprise elle-même ne maîtrise pas.
    Un forfait « tout compris », qui recouvrerait non seulement l’activité de production, mais aussi celle de conseil, porterait selon nous en germe un risque d’implication insuffisante de l’expert-comptable et d’un travail de production lui-même non adapté aux besoins du dossier, à moins que ce forfait ne soit …. .surestimé !

Le « cas » de la première année de notre intervention

+
  • Il est courant qu’un nouveau client ait antérieurement connu une attention insuffisante à son dossier, et qu’il l’ai trop longtemps accepté au motif d’un coût limité.
  • Notre approche exi……..

Notre intérêt commun

+

Notre intérêt commun est que nous consacrions… le moins de temps possible à votre dossier !

Le temps que nous ne consacrons pas à votre dossier nous rend ainsi d’autant plus disponible pour nos autres clients et pour développer notre activité. « Accessoirement », nous apparaissons ainsi d’autant moins coûteux.

Il est tout autant indispensable que nous disposions du temps nous permettant d’être suffisamment attentifs à vos demandes voire proactifs pour vous être réellement utiles.

Résoudre cette apparente quadrature requiert que nous travaillions ensemble de la façon la plus efficace possible et en confiance (cf « Optimiser notre intervention »)

Notre facturation détaillée

+

Chaque mois, nous vous envoyons un récapitulatif détaillant les actions menées pour votre compte. Que ce soit la comptabilité classique produite pour vos salaires, charges, factures et facturation ou bien pour les conseils d'expert comptable, tout est calculé à la minute près !

Rencontrons-nous !
x
Honoraires Honoraires

Au quotidien

Concrètement, au quotidien

Quelques exemples indicatifs

+

L’approche en matière de production

+
  • Vanessa et l’accueil
  • Relances lorsque pièces non reçues

Les plannings

+

On intègre dans nos plannings respectifs des pages horaires réservées aux urgences, à vos besoins de réactivité immédiate.

Le conseil

+
  • Un de nos clients connait une rupture contractuelle de la part de l’un de ses clients historiques. Nous l’alertons sur le caractère fourni de la législation en matière de rupture brutale des relations commerciales, nous lui transmettons un extrait de jurisprudence récente, nous demandons à un autre client les coordonnées de l’avocat qui l’a défendu en son temps sur un dossier similaire alors qu’il n’était pas encore client chez nous, nous mettons en rapport cet avocat et notre client connaissant la rupture brutale, nous assistons l’avocat en lui transmettant les informations comptables dont il a besoin, et nous participons à la réflexion de l’avocat sur le choix des informations comptables à diffuser et sur les modalités de leur présentation dans le cadre de la procédure que le client a décidé d’initier.
  • Un de nos client, alors encore salarié, envisage de créer une société : nous approfondissons avec lui ses connaissances en matière de création d’entreprise conjointe à une indemnisation Pole Emploi, nous l’alertons sur les erreurs à ne pas commettre et nous le dissuadons de démissionner comme il s’apprêtait à le faire , nous l’aidons à argumenter son dialogue avec son employeur, nous l’informons en matière sociale et fiscale , nous créons la société, nous le mettons en lien avec un gestionnaire de patrimoine pour ce qui concerne les possibles options en matière de prévoyance.
  • Un de nos clients industriels propose des prix de prototype et de série bas, par peur de ne pas avoir de clients. Nous lui proposons d’élaborer des devis sur une base plus objective et nous bâtissons avec lui un modèle excel lui permettant de s’approprier une approche rationnelle d’un prix plancher tant pour un ou plusieurs prototypes que pour des séries. Cette approche l’a aidé à ne plus accepter des prix de vente non cohérents avec les coûts de développement engagés en amont et ceux de production à prévoir en aval.

Les budgets annuels de production

+

Ces exemples sont indicatifs.

Ils visent à vous donner une idée a priori réaliste et non sous-estimée volontairement sous-estimée

Ils intègrent l’ensemble des travaux de production y compris l’élaboration de la liasse fiscale, et le temps de supervision de ces travaux par un expert-comptable.

  • Une SCI de petite taille ne gérant pas son activité (créances des locataires, dettes) au moyen de sa comptabilité : entre HT 120 euros et HT 180 par mois.
  • Une société unipersonnelle ayant un seul client régulier avec un gérant majoritaire ou un dirigeant salarié : HT entre 250 et 350 euros par mois.
  • Une société unipersonnelle ayant quelques clients et un à deux salariés réguliers : entre HT 350 et HT 550 euros
  • Une société ayant une activité requérant une comptabilité analytique : entre HT 500 et HT 800 euros.

Les facteurs susceptibles de faire varier le budget annuel de production sont nombreux :

  • La qualité et l’exhaustivité des informations transmises
  • La plus ou moins grande préparation d’informations par le client, 
  • La régularité de ses transmissions induisant ou pas la nécessité de relances de notre part, 
  • La survenance ponctuelle de problèmes à régler, (par exemple des problèmes de trésorerie induisant des échéanciers à proposer et gérer, des questions de l’administration, etc…), 
  • Les questions du client en plus ou moins grand nombre
Rencontrons-nous !
x

On en parle...

Des vrais sujets, on échange volontiers ensemble

Les vrais sujets dont nous pourrons volontiers discuter

+

La saisie par les clients eux-mêmes

+

Recourir à un professionnelde l’expertise comptable pour tenir la comptabilité n’est pas une obligation légale.

La tenue d’une comptabilité ne requiert souvent pas plus d’une heure par jour et peut être assumée en interne parunsalarié capable de polyvalence et disposant du temps suffisant pour gérer une comptabilité.Ce peut être notamment le cas d’un salarié assumant déjà d’autres fonctions administratives.

Internaliser la fonction de saisie comptable permet ainsi disposer d’une comptabilité mise à jour quotidiennement, tout en évitant l’engagement d’honoraires de saisie comptable significatifs.

Nousintervenons alors pour former et épauler ce salarié si besoin est, et superviser sa production comptable à fin de sécurisation de l’information financière qui en découle.

En l’absence de temps disponible en interne, nous n’encourageons pas cette démarche, a fortiori lorsqu’elle induit une mobilisation du dirigeant alors que son temps doit être a priori réservé à son cœur de métier.

Les outils d’automatisation de la saisie comptable et l’impact sur les honoraires des experts comptables :

+

Le besoin d’informations financières requiert la disposition d’une comptabilité fiable. Les experts comptables sont donc particulièrement motivés à intervenir, non seulement en tant que conseils, mais aussi dès le processus de comptabilisation pour garantir la disposition de comptabilité fiable qui leur permettront de jouer leur rôle de conseil sur la base d’informations fiables.

L’utilisation croissante par les experts comptables ou les entreprises clientes elles -mêmes, d’outils permettant d’automatiser les écritures comptables les plus nombreuses (notamment : importation des mouvements bancaires ettransferts automatiques des logiciels de facturation client) permet de consacrer à la production comptable un temps de moins en moins importants.

Pour ce qui nous concerne, nos honoraires de saisie comptables,facturés sur la base du temps passé, ont diminué de façon significative du fait de cette automatisation croissante de nos travaux de saisie comptable.

Cette approche permet ainside baisser les honoraires facturés aux clients pour ce qui concerne les travaux de saisie comptable facturés au temps passés, ou , en cas de forfait, de disposer de plus de temps pour mener à bien d’autres travaux utiles sans pour autant requérir plus d’honoraires.

Tous les experts comptables n’ont pas réduit leur forfait malgré l’utilisation de ces outils. Le maintien d’honoraires forfaitaires peut cependant être légitime, soit parce que le forfait avait été fixé à un niveau trop bas, soit parce que l’expert-comptable a réorienté les gains de temps vers une disponibilité de conseil accrue.

Il ne faut pas non plus méconnaitre que si des améliorations de productivité ont pu intervenir, d’autres domaines comme les travaux en matière sociales voire fiscale induisent des contraintes d’adaptation croissante et consommatrices de temps.

D’autres évolutions techniques susceptibles de permettre de limiter le coût des travaux de production comptables sont en cours de maturation Elles permettront des gains de productivité qui ne peuvent que réjouir l’expert- comptable qui est avant tout un conseiller : plus ses honoraires de production diminuent, à iso qualité bien entendu, plus ses clients disposent ainsi du moyen financier de faire appel à leur expert-comptable à des fins de conseils.

Pour autant, la promotion faite de ces techniques n’est pas forcément signe d’une volonté de réduire les honoraires de production pour pouvoir d’autant plus exprimer sa capacité à conseiller.

Elle peut servir àfocaliser l’attention du client sur le montant des honoraires de production comptable, fiscale et sociale, alors que la valeur ajoutée première d’un expert- comptable réside dans sa capacité et son appétence à aider son client lorsque nécessaire, au point que la législation lui confère un devoir de conseil ! Dans une telle approche,le risque existe qu’il s’agisse alors d’unjeu de dupes.

La sous-traitance dans les pays à couts inférieurs

+

La saisie comptable, la production de fiches de paies et de déclarations sociales, peuvent être sous- traitées auprès de prestataires installés dans des pays à plus bas coûts salariaux, souvent de culture françaisenotamment dans le Maghreb, en Europe de l’Est, à Madagascar.

Les cabinets d’expertise comptable ayant recours à ces prestataires n’en informe pas obligatoirement leurs clients.

Cette approche ne génère assurément pas d’économie significative sur des dossiers ne requérant pas des temps de saisie importants, etinduit par contre un besoin accru de supervision des travaux ainsi produits. Elle nepermet pas de gérer la production d’informations comptables et de gestion avec la même fiabilité et la même réactivité qu’une équipe installée en France, alors que c’est l’un des objets de la comptabilité que de concourir à l’élaboration d’informations de synthèse utiles à la gestion.

L’utilisation croissante par les experts comptables ou les entreprises clientes elles -mêmes, d’outils permettant d’automatiser notamment les écritures comptables les plus nombreuses (cf article précédent) rend cette approche de moins en moins pertinente y compris pour des dossiers présentant une volumétrie de transactions comptables significative.

Le métier de l’expert-comptable n’est pas seulement, loin s’en faut, d’effectuer de la saisie comptable. C’est pourquoi l’éventuelle réduction des couts de production induite par la sous-traitance dans des pays à coûts salariaux inférieurs aux nôtres n’aura pas d’impact sur le montant des honoraires de conseils qui devraient représenter une part importante de la facturation d’un expert- comptable s’il assume le devoir de conseil que lui confère la législation.

De ceux là, on n’en pense pas moins

+

… Ce que les « bons copains" chefs d’entreprises ne devraient pas dire

+

Ne vous inquiétez pas, on va vous le dire quand même ;-)

… Ce qu’un expert-comptable ne devrait pas faire !

+

Oui, ça aussi. Mais personne n'est parfait !

Rencontrons-nous !

Actualités

Régulièrement, retrouvez ici l’actualité de notre métier.

Lettre d’information bi mensuelle

+

Liens utiles

+
  • Documentation fiscale officielle. Voir le site
  • Documentation du Ministère du Travail sur les aides à l’emploi. Voir le site
  • Les archives de la lettre d’information du Service Public. Voir le site

Partageons notre expérience avec LinkedIn

+

Nous avons pour objectifs de partager notre expérience.
Nous vous proposerons bientôt des articles sur notre page LinkedIn.

Rencontrons-nous !
x